Blessure en course à pied ou comment rebondir ?

Blessure

La blessure en course à pied, ce n’est pas de la rigolade du tout, c’est limite perdre tout ce qui a été construit après des mois de travail.

Clairement c’est pas le pied, mais au moins on retient une leçon pas vrai ? 

En effet, la blessure en course à pied remet tout en question, toute ta pratique te revient au fur et à mesure. Tu ne peux pas rester sur tes acquis, tu dois bouger. 

Tu dois vraiment tout revoir, te remettre en question pour REBONDIR. Aujourd’hui, après avoir vécu la blessure, et la vivre encore, je sais que c’est pas une étape facile à vivre. Il faut tout de même penser au long-terme, et continuer à se battre pour qu’elle disparaisse.

Une blessure c’est le moyen de se transformer, se remettre en question et travailler dur pour enfin y arriver.

Blessure
Tristesse de la blessure

Pour ma part, la blessure c’est mon genou qui est d’habitude mon outil de passion, pour le sport et je ne pourrai jamais m’en passer. J’ai encore de la chance de l’avoir et je vais en prendre soin pour qu’il se remette de cette épreuve.

Comment rebondir après une blessure ?

Il existe plusieurs étapes, et qu’importe laquelle tu traverses, ton objectif doit d’arriver jusqu’au bout : la récupération et la période de reprise et/ou réathlétisation (si tu préfères) !

La récupération post-blessure

Pour ma part, je suis passée par une phase de grande récupération. Cela signifie que je me suis REPOSEE, littéralement, je n’ai rien fait, j’ai laissé mon corps me dicté ce qu’il voulait. Et, il ne voulait rien, il avait très peu d’énergie.

Accepter la récupération

Il faut faire le deuil du sport pendant quelques temps pour renaître et recommencer sa pratique différemment. Ce n’est pas grave, on a toute notre vie pour faire du sport non ?

The Cactus Adventure

Le corps se blesse dans beaucoup de cas lorsqu’on a trop tiré dessus et qu’il était fatigué, pour ma part je pense que je ne me suis pas loupée. Entre le stress intense du travail avant les vacances d’hiver et un programme chargé, boum, mon genou a pris…

Alors, il peut être difficile à mettre en place, mais il est essentiel d’être indulgent et d’écouter le repos, et de le laisser s’installer. Ce n’est pas de la flemme, c’est simplement un besoin pour que le corps récupère… L’intensité tant physique que psychologique peut entraîner une blessure en course à pied.

Les deux facteurs doivent être au vert pour que la pratique soit optimale, et avec nos rythmes d’athlètes amateurs et le travail, cela peut s’avérer plus compliqué…

Que faire pendant la récupération ?

Elle peut se réaliser à ton rythme et pendant le temps que tu souhaites. Par contre, pendant cette période, pour avoir des effets, je te conseille de :

  • Bien dormir pour que le corps se repose ;
  • S’alimenter correctement, pas de trop non plus hihi ;
  • Si tu peux bouger un peu comme aller marcher ou du yoga, ou faire un sport qui ne t’es pas interdit, ça peut aider à te relaxer ;
  • Profiter pour faire des choses que tu n’as pas le temps de faire d’habitude, prendre des moments pour TOI.

Dans ce moment, il faut se chouchouter pour reprendre confiance, reprendre des forces et être prêt pour la reprise…

Et puis… Pourquoi pas renouer avec d’anciennes passions ou s’en trouver de nouvelles ? Avec un peu de curiosité, on trouve toujours quelque chose à faire non ? (aka comme un confinement quoi, bad joke…!)

Tu es le maître de ce que tu souhaites en faire. Personne d’autre ne peut t’aider car on ne sait pas ce que tu peux ressentir pendant cette période.

Pour ma part, j’ai profité de moments en famille, j’ai fais pleins de siestes, j’ai bien mangé, j’ai lu, et j’ai profité des fêtes de Noël. C’était bien, j’ai fais mon deuil sur mes progrès car je savais très bien que je recommencerai… de zéro!

C’est comme ça que l’on peut rebondir !

La reprise progressive

Après cette période de repos… Le maître mot c’est la REPRISE PROGRESSIVE du sport (et là tout le monde souris !)

Progressif, c’est-à-dire ?

Clairement, le niveau de stress imposé à notre corps ne peut pas être le même qu’avant la blessure. Le corps n’a clairement plus l’habitude, et ce serait le remettre en risque d’une nouvelle blessure…

A son rythme, il faut se remettre à bouger pour habituer son corps à l’effort. Sans trop le brusquer au départ, il faut reprendre petit à petit.

Petit à petit, c’est-à-dire ? Je dirai que le nombre de séances par semaine ainsi que le volume au sein des séances devra être progressif.

Par exemple, si avant la blessure tu tournais à trois séances de sport dans ta semaine… Et bien, il serait préférable de n’en réaliser qu’une ou deux. Et bien sûr, avec un temps de séance réduit, en fonction de ta blessure.

On ne peut pas reprendre comme avant, il faut reprendre les bases, et y aller progressivement. Le stress physique sera progressif et tu éviteras toute prochaine blessure.

Tout dépend de ta blessure mais autant commencé petit pour revenir en pleine forme et tout déchirer. Tes muscles te feront sentir que tu as fait une longue pause avec des courbatures, c’est sûr !

Et, tu peux aussi faire un peu de renforcement musculaire pour que ta reprise soit complète et que tu prennes soin de tes muscles ! Ca pourra t’aider pour éviter de futures blessures… en tout cas c’est mon point de vue !

Ton corps va retrouver ses souvenirs de sport très vite. Avec une discipline de fer, tu vas retrouver ta forme d’antan c’est certain.

Et après… c’est partiiiii !

Avec une reprise plus ou moins longue en fonction de ta reprise, ton corps va reprendre des forces. Tu vas pouvoir reprendre à ton niveau, te réinscrire à des courses etc. Tu vas pouvoir « kiffer » à nouveau et progresser ! C’est pour ça que la reprise progressive est essentielle.

En effet, tu vas retrouver tes sensations avec patience pour encore mieux les exploiter.

Pour plus d’informations sur la course à pied, et sur des « conseils » plutôt simples à suivre, je vous conseille de suivre La Clinique du Coureur. Ils ont dix recommandations plutôt logiques pour des personnes qui courent régulièrement.

Merci à Léa, étudiante en ostéopathie pour ses nombreux conseils… J’ai bien progressé depuis qu’elle m’a aidé en modifiant ma foulée, j’y travaille, et j’espère réussir très vite à courir comme avant…

Pour l’instant, j’ai recommencé à courir depuis ma blessure, une à deux fois par semaine, pendant une dizaine de minutes… C’est un bon début, et je ne compte pas m’arrêter là !

Les trails m’attendent, la montagne m’attends… Et, j’ai hâte de continuer mon parcours de « runneuse », avec vous !

Blessure
La reprise est lente mais est bien présente

A très vite,

The Cactus Adventure

Laisser un commentaire