La démarche Zéro Déchets

La démarche Zéro Déchets

Hello à tous !

Depuis un peu plus d’un an, je me suis intéressée au zéro déchets afin de réduire mon impact environnemental et réaliser des actions positives au quotidien !

J’ai fais de petits efforts au fur et à mesure car financièrement c’était compliqué. Je ne pouvais pas me permettre d’investir les sommes que je n’avais pas…

Aujourd’hui je peux investir, donc dès que je peux, j’investis dans des produits 100% durables, dont je prendrais soin et qui me permettront de réduire mon impact sur le long-terme.

Mais finalement, que fais-je ?

  • J’utilise des sacs réutilisables

Le classique, l’utilité à son extrême : utiliser des sacs encore, et encore, et encore. C’est la perfection incarnée car avec cela on peut vraiment mettre ses courses, ses affaires, son shopping etc. Fini les sacs en plastique des marques, maintenant je les refuse à chaque fois. Je n’ai pas honte de le faire, bien au contraire.

Dès que je le fais ça me fait plaisir, gentiment demander sans sac s’il vous plait. Et j’amène avec moi un Totebag que l’on m’a donné, ou que j’ai acheté.

  • Je n’achète plus de bouteilles en plastique

Ma première action positive dont je suis assez fière c’est investir dans le concept de gourde ultra-stylée.

J’utilisais beaucoup de bouteilles d’eau car je bois beaucoup (2 litres par jour ou +), mais, quand tu finis d’utiliser des bouteilles d’eaux, tu te rends compte que ça sent le plastique quand tu bois enfin de l’eau quotidiennement dans une bouteille en aluminium ou en inox.

Et ça change la vie, jamais je ne retournerai en arrière grâce à mon investissement durable.

Clairement, j’ai pris des gourdes de qualité, une Qwetch et une Klean Kanteen pour qu’elles me soient utiles au quotidien et sur le long-terme.

  • Je n’utilise plus de poubelle dans ma salle de bain

Mise à part en période de règles où je ne suis toujours pas passé en mode zéro déchets (fini les tampons déjà!), je n’utilise plus ma poubelle de salle de bain !

J’utilise du coton renouvelable de Tendances d’Emma achetés il y a un an, du savon solide tant pour mes cheveux que mon corps.

Le seul hic, c’est mes crèmes. J’en ai encore quelques tubes, que j’écoule afin de pouvoir investir dans des huiles ou crèmes naturelles que je pourrais mettre directement dans des petites bouteilles en verre. Ainsi, j’arrêterai définitivement les contenants plastiques dans quelques mois. J’ai hâte ! Mais, je ne veux pas gâcher des produits. Donc, patience.

  • Je me mouche avec des mouchoirs en tissue

Même si parfois ça m’arrive de me moucher avec un mouchoir en papier, majoritairement j’utilise des mouchoirs en tissu!

Mon papa en utilisait il y a longtemps, du coup je lui ai piqué les siens et j’en ai toujours un dans mon sac. C’est beaucoup plus doux, je réduis mes déchets, et je n’ai qu’à les laver. Finalement, je n’investis pas trop de temps pour les utiliser donc c’est top !

Et, le jour où je voudrais investir dans de nouveaux modèles, j’irai voir chez KUFU car ils sont vraiment très très beaux et made in France, et fait avec amour donc clairement un nouvelle alternative parfaite ! <3.

Pourquoi se mettre au zéro déchets ?

Ce n’est pas une question de mouvement, de mode ou tout ce qui peut se référer aux autres. C’est plutôt l’envie d’avoir un impact positif, de vivre en accord avec ce qui nous entoure, la nature. Penser aussi au futur, le nôtre et celui des générations futures (aka développement durable).

Et, c’est aussi un moyen d’apprendre plein de choses sur notre société, les effets néfastes que peut avoir la surconsommation, le fait de tout avoir à portée de main, de ne plus compter. On pourrait même en oublier la valeur des choses.

Cela permet aussi d’élargir sa pensée, penser aux autres, à ceux qui peuvent souffrir dans le monde, et qui n’ont pas notre chance. Finalement, c’est un peu une chance, une opportunité pour nous, de rendre ce monde meilleur en répartissant les richesses de manière plus égalitaire finalement.

C’est un peu ce que l’on revendique tous, et ce que finalement on n’arrive pas à formaliser dans notre quotidien.

La consommation fera toujours partie de notre quotidien, je ne dis pas de la boycotter, mais simplement de procéder différemment lorsque l’on consomme pour avoir un impact plus positif.

Et vous, quelle est votre démarche zéro déchets ?

The Cactus Adventure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *